AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le frère d'un petit enfoiré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Khaleb Henderson

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 15/05/2015
Emploi/loisirs : VSS

Inventaire du personnage
camp choisi: Violetta
Nature (humain ou infecté):
Les armes:
MessageSujet: Le frère d'un petit enfoiré Ven 15 Mai - 20:42




"Khaleb Henderson"


Identité


† Nom * Henderson
† Prénom(s) * Khaleb
† Age * 22 ans
† Personnage infecté * Yes
† Clan choisi * Violetta
† Métier * VSS (ça serait con que je doive bosser vers Kolinou  Twisted Evil )
† Avatar * Daniel Sharman
† Votre age derrière l'écran * Voir Calio
† Comment avez vous connu le forum ? * Voir Calio
† Doubles comptes * Calioppé Alcès
† Code du règlement * -Ok Staff-


Qualités & Défauts








Histoire

J'étais souvent le dernier... Dernier d'une fratrie de trois mecs, dernier à me lever le matin, dernier à prendre mon petit déj, dernier à passer la porte pour aller en cours, dernier de la classe (car je m'ennuyais), dernier à me coucher, dernier à parler, mais là où j'aurais été le dernier c'est d'abandonner mes proches ! Contrairement à UNE personne que je ne citerais pas, mais qui se reconnaîtra...

Avant j'étais peu loquasse, je préférais regarder mes proches débattre parce que je n'aimais pas parler pour ne rien dire (soit dit en passant ça n'a pas changé), ou partir dans une conversation qui n'a aucun sens tant les deux parties sont peu ouvertes à la discussion, gardant mes sarcasme pour moi, aujourd'hui, je les laisse filer mes lèvres en un beau sourire totalement adorable. J'ai la rancune tenace, quelque chose que je n'avais pas trop pour n'y voir aucun intérêt, une perte de temps, mais quand on est laissé à moitié mort, je vous assure qu'on change bien vite d'avis, et qu'on se trouve une forte qualité qui s'appelle patience... votre meilleure arme.
**Flash Back**

J'avais trouvé refuge dans un bois, au sein d'une vieille église, utilisant le grenier comme appartement, le temps de profiter de quelques jours de repos, après des semaines de voyage en direction d'une ville connue. Après tout, tout vient à point qui sait attendre non ? Un après midi, occupé à fouler les terres alentours, en ayant laissé la voiture dissimulée sous des feuillage, je revenais d'un petit village où j'avais trouvé quelques vivres, j'ai sentit deux petits Kol me bousculer, pressés de rejoindre leur proie dont le coeur et le manque de souffle me pétait aux oreilles. Ces deux couillons, aussi intelligent que certains clebs, se sont cassés la tronche contre une pile de bois, galérant pendant que je passais sagement à leurs côtés, me foutant éperdument de qui, ou quoi ils chassaient. J'ai parcouru quelques mètres, jusqu'à la voir au loin, le buste courbé, les paumes déposées contre ses genoux, à tenter de reprendre son souffle, tandis que je me stoppais épaule contre un arbre, très peu désireux de me manifester, camouflé par le feuillage d'un buisson devant moi. Quand j'ai vu son regard sans qu'elle m'aperçoive, je me suis mis étrangement à sourciller, comme si quelque chose en moi de complètement mort se réveillait. Interloqué, quand les deux kol sont passés près de moi, j'ai simplement tendu la jambe pour les voir se bouffer le groin, et les achever avec ma lame, sans comprendre encore mon geste, j'ai remonté les yeux dans sa direction, et c'est là, à la vue d'un autre Kol arrivant dans son dos, que j'ai sentis mon coeur tonner comme il ne l'avait plus fait depuis bien longtemps. J'étais encore peu certain de ce qui m'arrivais, mais j'ai finalement sprinter, au moment où elle baissait à nouveau la tête, dans sa direction, pour loger ma lame dans la tempe de cette saloperie, laissant retomber le corps, à l'en faire sursauter. J'ai plus bougé, je l'ai simplement contemplé pour piger ce qui se passait, m'attardant sur ses prunelles, sans prononcer un mot durant de nombreuses minutes, jusqu'à enfin capter. Cette gosse aux cheveux bruns, à la silhouette fine, au coeur affolé, possédait la même teinte de prunelles, la même lueur qui brillait autrefois dans celle de ma mère. Durant ce laps de temps de silence, j'ai longuement hésité, retourné le sujet dans ma tête, à savoir si je devais tourner les talons, ignorer comme je l'avais toujours fait jusqu'à présent, ou simplement tendre ma paume, et l'aider pour la mettre en sécurité. Finalement, j'ai retiré mon épaule de l'arbre, et je lui ai présenter ma main.

- Moi c'est Khaleb... Et j'ai attendu, jusqu'à sentir la finesse de ses phalanges rejoindre les miennes, et entendre son prénom retentir, tout en esquissant un fin sourire. C'est un chouette prénom.

Puis nous avons marché, en direction de l'église, car la nuit n'allait pas tarder à tomber, que les morts chantaient à quelques kilomètres, et alors qu'elle demandait une simple pause pour reprendre ses esprits, elle a fini par s'endormir sous le silence entre nous, et je l'ai porté jusqu'à cette chambre pour la laisser se reposer en veillant sur elle.
**Fin**

Et j'ai jamais cessé de le faire depuis notre rencontre. Davina est adorable, et c'est sympa de lui apprendre des trucs, s'improviser moniteur d'auto école par exemple, finalement, elle a taillé la route à mes côtés, jusqu'au jour où cette amitié platonique s'est transformé en autre chose, il y a quelques mois, presque un an en réalité. Puis on a rejoint New York, et c'est là, que j'ai eu l'agréable surprise d'apercevoir au loin, en plein centre, celui que j'attendais de revoir avec patience... maintenant ne me reste plus qu'à lui dire bonjour chez Violetta, en tant que frère et collègue...
 

Revenir en haut Aller en bas

Le frère d'un petit enfoiré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Présentations :: Fiches validées-